Politique

Cameroun : quand les députés redoutent de se retrouver sans le sou

Chaque année, Yaoundé attribue 8 millions de F CFA à chaque élu pour qu’il puisse financer des projets dans sa circonscription. Mais pour l’exercice budgétaire de 2023, le gouvernement a décidé de procéder autrement.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 8 décembre 2022 à 17:31

Lors de l’adoption de la loi de finances 2023, les députés ont été surpris de constater la disparition de la ligne réservée au financement de microprojets. © Assemblée nationale du Cameroun

Changement de dénomination, de fonction d’usage ainsi que de gestionnaires… C’est un tout nouveau visage que le gouvernement vient de donner au budget accordé aux députés pour le financement de microprojets dans leurs circonscriptions respectives.

Une enveloppe très critiquée

Lors de l’adoption de la loi de finances de l’année 2023, ce 5 décembre au Parlement, les députés ont été surpris de constater la disparition de la ligne réservée à cette dépense du budget de l’État. La nouvelle que cette enveloppe annuelle de 1,44 milliard de F CFA  – très souvent critiquée – avait été annulée a rapidement circulé, suscitant l’indignation des élus, si bien que les cadres du ministère des Finances ont entrepris de clarifier la situation.