Politique

Sénégal : quand les carrières politiques se font (et se défont) en prison

Abdoulaye Wade en son temps, puis son fils Karim, Amadou Sall, Idrissa Seck, Khalifa Sall, Déthié Fall… Au fil des ans, de nombreuses personnalités ont été emprisonnées. Et toutes n’en ont pas gardé un si mauvais souvenir.

Réservé aux abonnés
Par - à Dakar
Mis à jour le 13 décembre 2022 à 13:47

De gauche à droite en partant du haut : Idrissa Seck, Khalifa Sall, Karim et Abdoulaye Wade. © Idrissa Seck Karim WADE Khalifa Sall Abdoulaye Wade MONTAGE JA : Youri Lenquette pour JA ; ASSANE GUEYE/APANEWS ; Sylvain Cherkaoui pour JA ; Sylvain Cherkaoui pour JA

Des lieux de pouvoir, où les leaders politiques se croisent, où les stratégies s’échafaudent, où les alliances se nouent et se dénouent, il en est au Sénégal de toutes sortes. Les salons feutrés du palais présidentiel, les couloirs de l’Assemblée nationale, les domiciles des hommes politiques de premier plan, les sièges des partis ou encore les rues de la capitale, chauffées à blanc lors d’une manifestation… Pour le meilleur ou pour le pire, la prison peut aussi être ajoutée à cette liste.