Économie

Ibrahim Yacouba : « Le Niger mettra plus d’argent dans l’énergie que dans la sécurité en 2023 »

Grâce à d’importants investissements publics et privés dans le solaire, l’éolien, mais aussi le charbon, le ministre nigérien de l’Énergie compte bien s’emparer d’un « alignement des planètes » pour voir le taux d’accès à l’électricité doubler d’ici à 2025.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 9 décembre 2022 à 11:32

Ibrahim Yacouba a été nommé ministre de l’Énergie et des Énergies renouvelables en avril 2022. © Tagaza Djibo

Il a été ministre des Transports puis des Affaires étrangères de Mahamadou Issoufou avant de basculer dans l’opposition, en 2018, et de se porter candidat à la présidentielle de 2020-2021 contre Mohamed Bazoum – il est arrivé cinquième à l’issue du premier tour avec 5,38 % des suffrages exprimés –, comme en 2016. Mais c’est désormais en tant que ministre de l’Énergie et des Énergies renouvelables, poste qui lui a été confié au mois d’avril 2022, qu’Ibrahim Yacouba répond à Jeune Afrique.

Jeune Afrique : Quelle place l’énergie occupe-t-elle dans le plan de développement du pays ?