Politique

Sénégal – Affaire Amy Ndiaye : deux députés de l’opposition recherchés pour violences

La scène, surréaliste, s’est déroulée jeudi 1er décembre en pleine session parlementaire, sous le regard consterné du président de l’Assemblée nationale. Qui a immédiatement saisi le procureur de la République. 

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 6 décembre 2022 à 18:05

Massata Samb© DOC DAKARACTU TV Massata Samb © DOC DAKARACTU TV

Les violences survenues en fin de semaine dernière au sein de l’hémicycle sénégalais commencent à prendre une tournure judiciaire. Vendredi 2 décembre, Amady Diouf, le procureur de la République, a ordonné l’arrestation de Massata Samb et de Mamadou Niang après avoir été saisi par Amadou Mame Diop, le président de l’Assemblée nationale. Ces deux députés de l’opposition, membres du Parti de l’unité et du rassemblement (PUR), sont accusés d’actes de violence sur Amy Ndiaye, élue de l’Alliance pour la République (APR) et membre de la coalition au pouvoir, Benno Bokk Yakaar (BBY).

À Lire Sénégal : un député gifle une élue en pleine session parlementaire

Maire de Gniby (région de Kaffrine, Nord), Amy Ndiaye avait été violemment giflée par le premier avant de recevoir un coup de pied dans le ventre, asséné par le second, lors d’une bagarre au sein du Parlement. Enceinte, elle avait dû être évacuée en urgence après l’altercation. Toujours en convalescence, elle n’est pas encore revenue à l’Assemblée nationale où les débats sur le vote du budget ont par ailleurs repris leur cours.