Économie

Comores : Azali Assoumani joue son va-tout pour récupérer 4 milliards de dollars de financement

Trois ans après leur premier rendez-vous, l’Union des Comores et ses principaux partenaires se sont retrouvés pour relancer le processus de développement du pays.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 6 décembre 2022 à 18:32

Azali Assoumani lors de la première réunion de suivi de la Conférence des partenaires au développement des Comores (CPAD), qui s’est tenue le 3 décembre à Moroni. La première réunion de suivi de la Conférence des partenaires au développement des Comores (CPAD), s’est tenue le 3 décembre à Moroni Azali Assoumani © Africa Press

La première réunion de suivi de la Conférence des partenaires au développement des Comores (CPAD) s’est tenue le 3 décembre au Palais du peuple, le siège de l’Assemblée nationale du pays. Inaugurée et présidée par le chef de l’État comorien, Azali Assoumani, ce rendez-vous a permis aux responsables comoriens, membres du gouvernement et représentants des différentes administrations de rencontrer les principaux partenaires bilatéraux et multilatéraux du pays, ainsi que les membres du secteur privé, local comme international. Une première depuis la CPAD organisée trois ans plus tôt à Paris, les 2 et 3 décembre 2019.

À Lire Comores – Azali Assoumani : « Nous devons convaincre les bailleurs d’investir chez nous »

À l’époque, la conférence avait été qualifiée de succès par les autorités comoriennes, rentrées alors au pays avec plus de 4 milliards d’euros de promesses de financement, destinés à la mise en place du Plan Comores émergent (PCE) élaboré par le gouvernement comorien courant 2019 pour assurer le développement économique de l’archipel d’ici à 2030. L’arrivée de la pandémie de Covid-19 quelques mois plus tard, a bien entendu grippé l’ensemble du processus et le pays n’a pu mobiliser aujourd’hui que 473 millions d’euros, soit un peu plus de 11 % des sommes promises à Paris.

France, Japon, Arabie saoudite, Émirats…