Économie

E-commerce : les start-up africaines les plus prometteuses

Depuis dix ans, le nombre d’acheteurs en ligne sur le continent africain a augmenté de manière exponentielle. Les géants du e-commerce africain confirment leur hégémonie mais certains acteurs émergents pourraient bien se faire une place au soleil ces prochaines années.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 6 décembre 2022 à 12:45

De gauche à droite : Boubacar Biro Balde; Mustapha Siaci; Tarebi Alebiosu; Zakaria Ghassouli. © Montage JA; DR

Au mois de juin cette année, Jumia a fêté ses dix ans. Le pionnier du e-commerce africain — qui a vu le jour à Lagos — a désormais bien grandi. Il enregistrait 32 millions de visites mensuelles en 2021, loin devant ses premiers concurrents, le sud-africain Takealot et la succursale d’Amazon Souq (10 millions de visites mensuelles chacun). Ces mastodontes semblent indétrônables et pourtant, des entreprises innovantes ont bien l’intention de profiter du potentiel de croissance du secteur sur le continent.

En effet, selon Statista, le nombre d’acheteurs en ligne en Afrique pourrait atteindre 520 millions à l’horizon de 2025, soit un quasi-doublement par rapport à 2020. Comme partout dans le monde, la pandémie du Covid-19 a changé les habitudes des consommateurs africains et favorisé l’industrie du commerce électronique. Cette dynamique a notamment été permise par la multiplication par trois