Économie

Angola : Isabel dos Santos confie sa défense à un lobbyiste américain

L’héritière Dos Santos riposte au mandat d’arrêt international émis à son encontre en s’allouant les services d’un cabinet de conseil américain pour plaider sa cause à la Maison Blanche.

Réservé aux abonnés
Par - à Washington
Mis à jour le 1 décembre 2022 à 18:19

Isabel dos Santos au 75e festival de Cannes, le 27 mai 2022. © Vittorio Zunino Celotto/Getty Images via AFP

Elle est l’une des femmes les plus riches d’Afrique, poursuivie depuis le 18 novembre par la police internationale et personne ne sait où elle se trouve. Il n’empêche qu’Isabel dos Santos est bien décidée à démonter sa mise en cause dans des affaires de corruption datant de la présidence de son père.

Dernière salve en date, l’embauche d’un cabinet de lobbying américain pour tenter d’obtenir l’aide de l’administration de Joe Biden alors que la justice internationale se rapproche dangereusement. Isabel dos Santos a recruté la société Stryk Global Diplomacy dont le contrat prend effet ce 1er décembre et s’élève à 5 millions de dollars, selon les termes de l’accord déposé auprès du ministère américain de la Justice obtenu par The Africa Report.

À lire sur The Africa ReportIsabel Dos Santos hires US lobbyist for $5m to fight arrest warrant

Cette société, anciennement connue sous le nom de