Dossier

Cet article est issu du dossier «RDC : Mbote changement ?»

Voir tout le sommaire
Droits de l’homme

RDC – Aziza Bangwene : onde de choc

| Par
Elle a créé l'Association des femmes des médias du Sud-Kivu.

Elle a créé l'Association des femmes des médias du Sud-Kivu. © DR

Aziza Bangwene, 46 ans, est journaliste et coordinatrice d’Ondes des Grands Lacs. Portrait.

Le journalisme, le droit des femmes et la lecture. Ce sont les trois passions qu’Aziza Clotilde Bangwene cultive chaque jour. Née en juin 1966 à Bukavu (Sud-Kivu), où elle a fait des études universitaires de linguistique africaine, elle débute sa carrière en tant qu’enseignante. En 1994, elle rejoint la radio communautaire Maendeleo, où elle devient journaliste et rédactrice en chef, et où elle anime notamment des émissions sur la promotion des droits de la femme et des droits humains en général. « Nous avons accompagné la population de l’est du pays dans la dénonciation des violations commises pendant les conflits et avons créé l’Association des femmes des médias du Sud-Kivu », ajoute-t-elle. Menaces, intimidations, arrestations, pillage et fermeture de la radio, rien ne l’arrêtera. Depuis 2009, elle coordonne le projet Ondes des Grands Lacs de l’Institut Panos Paris avec l’appui de l’Union européenne, de l’ONG néerlandaise Cordaid et de la coopération suédoise. Un projet qui consiste à mettre en réseau des acteurs médiatiques et à soutenir le processus de paix et de réconciliation entre le Burundi, le Rwanda et la RD Congo.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte