Politique

Côte d’Ivoire : « Vous avez réclamé votre père, Charles Blé Goudé est là ! »

Huit ans après avoir été transféré à la Cour pénale internationale, l’ancien « général de la rue » a reçu un accueil triomphal de ses partisans ce samedi 26 novembre.

Réservé aux abonnés
Par - à Abidjan
Mis à jour le 8 décembre 2022 à 10:22

Charles Blé Goudé fait son entrée à la place CP1 de Yopougon, le 26 novembre 2022. © Sia KAMBOU / AFP

Il est environ 15 heures lorsque Charles Blé Goudé fait son entrée sur la place CP1 de Yopougon. La foule, qui patientait depuis plusieurs heures en écoutant des sons de zouglou et de coupé-décalé sortir des grandes baffles, devient hystérique. Certains arborent des tenues en pagne bleu et blanc ou des t-shirts à l’effigie de l’ancien patron des Jeunes Patriotes, d’autres agitent des drapeaux ivoiriens.

Plusieurs banderoles souhaitent la bienvenue à celui qui fut le ministre de la Jeunesse de Laurent Gbagbo pendant la crise post-électorale de 2010 à 2011. C’est à Yopougon, bastion de l’opposition, qu’il a décidé de célébrer son retour au pays. Il y a huit ans de cela, il était arrêté au Ghana voisin, où il s’était réfugié, pour être transféré à la Cour pénale internationale (CPI) et jugé pour crimes contre l’humanité.

La pluie diluvienne n’a pas découragé la foule. Chemise blanche aux manches retroussées, Charles Blé Goudé passe au milieu de ses sympathisants. Certains se jettent dans ses bras, d’autres fondent en larmes : « Il est l’heure ! » « Il est là ! », scandent-ils. La fête bat son plein. Certains artistes, comme Yodé et Siro ont fait le déplacement et le public ne se fait pas prier pour danser sur cette place devenue désormais boueuse.

Simone mais pas Laurent Gbagbo