Économie

En attendant Qatar Airways, RwandAir multiplie les projets  

La compagnie aérienne, qui vient de recevoir son premier Boeing 737 dédié au fret, voit également s’ouvrir la possibilité de desservir les États-Unis. 

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 25 novembre 2022 à 18:34

Un avion Rwandair à l’aéroport international de Kigali. Kigali International Airport, Boeing 737-800 © RWANDAIR

Le 24 novembre, RwandAir a pris livraison d’un Boeing 737-800 Freighter, son tout premier avion dédié au cargo. Une acquisition révélatrice de l’importance prise par le fret, quasi inexistant en 2017, dans le business plan de la compagnie au cours des dernières années.

À Lire Fret aérien : la grande envolée

Amorcée en 2018 avec le transport de 2 300 tonnes de marchandises, contre 84 tonnes en 2017, cette envolée ne s’est pas démentie, même pendant le Covid : RwandAir a transporté 3 253 tonnes en 2020 et 3 889 tonnes en 2021, principalement vers Dubaï, la Belgique et le Royaume-Uni, selon les chiffres du Rwanda Development Board. Une évolution « d’autant plus importante que le pays est enclavé », a souligné Yvonne Makolo, la directrice générale de la compagnie, dans un communiqué de presse.

Les États-Unis, un nouveau possible

Cette acquisition suit de quelques semaines l’inauguration de vols directs entre Kigali et Londres Heathrow, que Rwandair desservait jusque-là via Bruxelles, assortis d’une augmentation des fréquences. Avant l’ajout, dans les prochains mois, de Luanda, Maputo ou encore Paris sur la carte des destinations, a fait savoir Yvonne Makolo, le 16 novembre, lors d’un webinaire proposé par l’Association des transporteurs aériens africains (Afraa).