Économie

Afrique – France : « Nous voulons mettre en place un véritable écosystème entrepreneurial francophone »

Henri Monceau est directeur de la Francophonie économique qui tenait son forum au lendemain du sommet de l’OIF. Il considère le partenariat avec l’organisation dirigée par Louise Mushikiwaboe comme indispensable, notamment pour endiguer le recul de la langue française.

Réservé aux abonnés
Par - envoyé spécial à Djerba
Mis à jour le 25 novembre 2022 à 14:51

Henri Monceau © DR

À peine clôturé son 18e sommet, qui s’est déroulé les 19 et 20 novembre à Djerba, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), a tenu la cinquième édition du Forum économique de la Francophonie (FEF) qui, après le coup d’essai d’Hanoï en 1997, a poursuivi son institutionnalisation à Dakar en 2014, Antananarivo en 2016 et Erevan en 2018.

À Lire À Dubaï, la Francophonie économique passe aux actes

C’est que ce rendez-vous a démontré toute sa pertinence, illustrant la volonté de l’organisation de dépasser son mandat originel pour jouer également tout son rôle auprès de la communauté économique francophone. Plusieurs centaines de chefs d’entreprise, en provenance des 88 pays membres et associés de l’OIF, ont donc fait le déplacement jusqu’en Tunisie pour participer à cette journée qui confirme que la Francophonie économique est aujourd’hui une réalité. Rencontre avec Henri Monceau, son directeur.

Jeune Afrique : Les chefs d’État et de