Économie

Ken Ofori-Atta : « Je suis désolé pour les épreuves », lâche le ministre ghanéen des Finances

Ken Ofori-Atta s’est excusé auprès des citoyens pour les difficultés sans précédent qu’ils endurent. Il n’a pas accepté pour autant d’endosser la responsabilité de la récession économique.

Réservé aux abonnés
Par - à Accra
Mis à jour le 24 novembre 2022 à 09:01

Le ministre ghanéen des Finances, Ken Ofori-Atta, lors d’une conférence de presse en mai 2022. © Ministry of Finance, Ghana

De sa voix douce, le ministre a nié tous les torts qui lui sont attribués. L’opposition parlementaire l’accuse d’avoir fait un mauvais usage des fonds publics, d’avoir présenté des données économiques erronées et d’avoir appliqué une mauvaise gestion, ce qui a entraîné l’effondrement de l’économie ghanéenne.

À lire sur The Africa ReportGhana : « I am not guilty, but I am sorry for the hardship », says Finance Minister Ofori-Atta

« La vérité est [que] des progrès considérables ont été réalisés sous mon mandat de ministre des Finances. Depuis 2017, nous avons géré l’économie de manière compétente… En effet, pour apprécier où nous sommes maintenant, nous devons regarder d’où nous venons », a plaidé Ken Ofori-Atta devant la commission parlementaire chargée d’examiner la motion de censure visant à le démettre de ses fonctions.

Myriade de problèmes

Ce fut un moment décisif pour Ofori-Atta,