Politique

Centrale solaire, carburant… L’Algérie au secours de Cuba

Alger a profité d’une visite du président cubain Miguel Diaz-Canel pour annoncer diverses mesures d’aide et de coopération entre les deux pays, évoquant leur « convergence de vues sur les questions internationales ».

Par
Mis à jour le 18 novembre 2022 à 16:34

Le président cubain Miguel Diaz-Canel (au c.) au côté du président algérien Abdelmadjid Tebboune (à dr.). © Presidency of Algeria/Anadolu Agency via AFP.

L’Algérie a annoncé jeudi 17 novembre une reprise de l’approvisionnement de Cuba en carburant et le don à l’île d’une centrale électrique solaire pour renforcer son secteur énergétique et éviter des coupures de courant récurrentes. L’annonce a été faite lors d’une visite du président cubain Miguel Diaz-Canel à Alger, où il a entamé une tournée qui le mènera aussi en Russie, en Turquie et en Chine.

L’Algérie a décidé « d’octroyer à Cuba une centrale solaire et de reprendre l’approvisionnement en carburant pour permettre à Cuba de redémarrer les centrales électriques et d’arrêter les coupures de courant actuelles », a déclaré le président algérien Abdelmadjid Tebboune lors d’un point de presse avec son homologue.

À Lire Algérie-Maroc : Rabat doit-il s’inquiéter des exercices militaires algéro-russes ?

Tebboune s’est réjoui d’une reprise de la coopération avec Cuba, « malheureusement interrompue en 2019 », sans donner d’autres explications.

Depuis le mois de mai, Cuba fait face à une grave crise énergétique, qui a entrainé des pannes d’électricité prolongées et de fréquentes pénuries de carburant. Outre le Venezuela, principal fournisseur de pétrole de l’île, Alger vend également du brut à La Havane.

Annulation des intérêts de la dette

Tebboune a par ailleurs indiqué avoir décidé « d’atténuer les difficultés auxquelles fait face l’économie cubaine en annulant tous les intérêts sur la dette cubaine ».
Pour Diaz-Canel, le rééchelonnement de la dette de Cuba auprès de l’Algérie, dont le montant n’a pas été divulgué, est un « soutien important de l’Algérie envers Cuba et un témoignage de sa compréhension de la situation qui prévaut dans [son] pays ».

Les deux pays entretiennent des relations amicales historiques. Les premiers médecins cubains sont arrivés en Algérie en 1963, soit un an après l’indépendance du pays.

À Lire Algérie : Vladimir Poutine invite Abdelmadjid Tebboune à Moscou

Le président cubain a qualifié d’« excellentes » les relations politiques bilatérales, soulignant que les deux chefs d’État ont une « convergence de vues sur les questions internationales et régionales d’intérêt commun ». Il a été convenu de « stimuler les liens économiques, commerciaux et financiers en vue de les mettre au niveau des relations politiques », a précisé le président cubain. Son homologue algérien et lui-même ont décidé « de renforcer la coopération dans les domaines de la santé, de l’énergie, des énergies renouvelables et de l’agriculture, tout en procédant à des échanges culturels, éducatifs, scientifiques et technologiques », selon leurs déclarations communes.

(avec AFP)