Économie

Maroc : DabaPay, la solution de paiement mobile qui veut chasser le cash des transports publics

L’application de M-wallet de Bank of Africa compte sur son nouveau partenariat avec le transporteur espagnol Vectalia pour démocratiser le paiement mobile dans le royaume. Mais de nombreuses barrières et une forte concurrence pourraient freiner ses ambitions.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 22 novembre 2022 à 18:24

Un jeune homme paye sa place dans le bus avec son téléphone. © Stock Photo

Bank of Africa (BOA) franchit un nouveau pas dans sa stratégie de digitalisation des services bancaires. La banque du milliardaire Othman Benjelloun vient de nouer un partenariat avec l’espagnol Vectalia pour généraliser le paiement mobile dans les transports publics des villes de Safi et de Nador, où la société assure 55 000 voyages par jour. Une solution qui offre désormais à des millions de voyageurs une alternative au paiement en espèces, monnaie courante dans les transports publics dans le royaume.

Pour peu qu’ils disposent d’un smartphone et d’un portefeuille mobile (M-wallet) marocain, les usagers peuvent en quelques clics, via l’application de la banque DabaPay, acheter leur ticket ou payer leur abonnement directement dans le bus ou en point de vente physique Vectalia. Développée en 2018 par Eurafric Information, filiale de BOA, cette application est la première solution de paiement mobile marocaine à faire son entrée dans les transports publics. Jusqu’alors, DabaPay était utilisée dans le cadre d’opérations de transfert d’argent et le paiement des factures courantes de téléphonie, d’eau ou d’électricité.

À Lire Bank of Africa : Othman Benjelloun, l’indéracinable ?

Offre pléthorique