Politique

Côte d’Ivoire : pourquoi les hélicoptères israéliens n’ont pas encore été livrés

Comme l’avait révélé Jeune Afrique en avril, un important contrat portant sur l’achat de dix hélicoptères israéliens a été finalisé fin 2021. Mais le président ivoirien Alassane Ouattara attend toujours les premières livraisons.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 17 novembre 2022 à 17:24

Le président ivoirien Alassane Ouattara. © Présidence de la République de Côte d’Ivoire

Cette commande avait été passée par le Conseil national de sécurité et suivie par le ministre de la Défense, Téné Birahima Ouattara, afin de renforcer la flotte de l’armée ivoirienne et de muscler ainsi la lutte contre le terrorisme dans le nord du pays. Elle portait sur dix hélicoptères légers : cinq MD-500 et cinq Agusta. Trois unités devaient être livrées en août, voire septembre.

Mais, selon nos informations, une nouvelle échéance a été fixée d’ici à la fin de l’année. Un retard qui suscite une certaine impatience au plus haut sommet de l’État. Les Français avaient d’ailleurs fait, eux aussi, une offre, mais celle-ci n’avait pas été retenue par les autorités ivoiriennes, qui trouvaient le délai de livraison d’environ dix-huit mois trop long.

Questions délicates