Économie

SCG-Ré : Andrew Gwodog intensifie son opération séduction avant l’IPO

Le « roadshow » pour la souscription des 250 000 actions du réassureur gabonais, correspondant à 5 milliards de F CFA, en vue de son introduction à la bourse de Douala s’effectue à présent à vive allure.

Réservé aux abonnés
Par - à Yaoundé
Mis à jour le 17 novembre 2022 à 18:00

Andrew Crépin Gwodog © DR

Andrew Crépin Gwodog est optimiste. « Nous visons modestement un objectif de sursouscription autour de 7,5 milliards de francs CFA [11,4 millions d’euros], afin de montrer l’attrait de notre titre. Le conseil d’administration se prononcera favorablement pour conserver la somme avec les autorisations des deux régulateurs [Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (Cosumaf) et Conférence interafricaine des marchés d’assurance (Cima), NDLR] », indique l’administrateur et directeur général du réassureur gabonais à Jeune Afrique. En escale à Abidjan, il a rencontré les principaux clients de son groupe, le patron s’envole pour Dakar sur la même lancée.

À Lire Le réassureur SCG-Ré se sent à l’étroit sur le marché gabonais

SCG-Ré fait partie des trois entreprises que le gouvernement gabonais a décidé d’introduire à la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC), dont le siège est à Douala. Cela passe par une