Politique

Afrique du Sud : Cyril Ramaphosa contre Zweli Mkhize, un duel revanchard pour diriger l’ANC

Parmi les candidats à la présidence du Congrès national africain (ANC), Cyril Ramaphosa affrontera son ancien ministre de la Santé. Évincé du gouvernement par le président, Zweli Mkhize espère prendre sa revanche.

Réservé aux abonnés
Par - à Johannesburg
Mis à jour le 21 novembre 2022 à 11:26

Cyril Ramaphosa et Zweli Mkhize. © MONTAGE JA : SIMON MAINA/AFP ; Phill Magakoe/AFP

Cyril Ramaphosa pensait peut-être s’être débarrassé de Zweli Mkhize. Le 8 juin 2021, le président a l’audace de limoger son populaire ministre de la Santé en pleine pandémie de Covid-19 et alors que l’Afrique du Sud est le pays le plus touché du continent. Zweli Mkhize n’est pas écarté sans raison : une enquête du journal Daily Maverick le met en cause dans une affaire de corruption liée à sa gestion de l’épidémie. Le président place son ministre en « congé spécial » et le fait remplacer. Une suspension censée permettre à Zweli Mkhize de préparer sa défense.

Sous sa direction, le ministère de la Santé s’est payé les services de l’entreprise Digital Vibes pour assurer des missions de communication. Le contrat pèse 150 millions de rands (environ 8,4 millions d’euros) et comprend des prestations dont le ministère a déjà la compétence, comme organiser des conférences de presse. Problème, Digital Vibes est gérée par des proches de Zweli Mkhize. Lui et sa famille auraient également tiré profit de ce contrat. Est-il frauduleux ? Une enquête est en cours.

Traversée du désert