Actualités

Algérie-France : Paris dresse une liste pour la commission mixte, Alger se fait attendre

Quels historiens feront partie de la commission mixte sur la colonisation ? L’Élysée a envoyé une liste de noms. De son côté, El Mouradia n’a pas encore tranché.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 18 novembre 2022 à 11:02

Le ministre algérien des Affaires étrangères Ramtane Lamamra, en discussion avec le président français Emmanuel Macron et l’historien Benjamin Stora, à Alger, le 25 août 2022. © Ludovic Marin/AFP

Près de trois mois après l’annonce de la création d’une commission mixte chargée de plancher sur la colonisation en Algérie, une liste d’historiens français a été élaborée par Paris et transmise aux autorités algériennes. Depuis l’annonce de la mise en place de cette commission – qui devra étudier les archives des deux pays portant sur la colonisation française et sur la guerre d’Algérie –, lors de la visite de Macron à Alger et à Oran du 25 au 27 août, l’Élysée et le Palais d’El Mouradia échangent régulièrement sur ce dossier dont les deux présidents veulent faire un axe essentiel dans la refondation des relations entre leurs deux pays.

À Lire Algérie-France : pour Benjamin Stora, « l’histoire de la colonisation est occultée »

Côté français, le dossier est suivi par Patrick Durel, conseiller Afrique du Nord et Moyen-Orient d’Emmanuel Macron, qui faisait d’ailleurs partie du voyage de celui-ci à Alger et à Oran. Côté algérien, c’est Abdelaziz Khelaf, directeur de cabinet de la