Économie

Le projet d’Ethiopian Airlines au Nigeria cloué au sol par une décision de justice

Huit compagnies aériennes privées locales ont déposé un recours auprès de la Haute cour fédérale nigériane pour invalider l’accord relatif à la répartition du capital de Nigeria Air, dont le pavillon éthiopien est le principal actionnaire.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 18 novembre 2022 à 11:57

L’aéroport international Murtala Mohammed de Lagos, le 11 mai 2017. © Akintunde Akinleye/REUTERS

Le 15 novembre, la Haute cour fédérale nigériane a rendu une ordonnance provisoire qui empêche le gouvernement de transférer une partie des actions de Nigeria Air à Ethiopian Airlines. Le projet de création de la nouvelle compagnie aérienne, qui a déjà obtenu une licence d’exploitation, est donc suspendu.

L’action en justice a été intentée par certaines compagnies aériennes nationales – Azman Air, Air Peace, Max Air, United Nigeria Airlines et Top Brass Aviation – qui ont allégué que la vente des actions du transporteur national violait les lois nigérianes en vigueur.

>> À lire sur The Africa ReportNigeria Air grounded, with $250m investment in limbo after court decision