Politique

RDC : Goma peut-elle à nouveau tomber ?

Depuis la reprise des combats, le 20 octobre, la ligne de front n’a cessé de se rapprocher du chef-lieu du Nord-Kivu. Alors que le dialogue avec les groupes armés doit reprendre à Nairobi dans moins d’une semaine, jusqu’où iront les rebelles ?

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 18 novembre 2022 à 08:33

Des soldats de la RDC et du Kenya montent la garde au siège de la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC) à Goma, dans l’est de la RDC, le 16 novembre 2022. © Guerchom Ndebo / AFP

Ses premiers mots étaient très attendus. Alors que les combats entre le M23 et l’armée congolaise se poursuivent désormais à une vingtaine de kilomètres de Goma, le général de brigade kényan Jeff Nyagah, commandant de la force régionale conjointe de l’East African Community (EAC), tenait le 16 novembre sa première conférence depuis l’arrivée des contingents envoyés par le président William Ruto.

À Lire La RDC est-elle empêchée de défendre son territoire ?

Encadré par plusieurs officiers, ce haut-gradé passé par la mission de maintien de la paix de l’Union africaine en Somalie (Amisom) a affirmé que priorité était donnée au processus politique et donc aux médiations de Luanda et de Nairobi. Ce n’est que si ces initiatives venaient à échouer, a-t-il précisé, « que nous passerions automatiquement à l’action militaire ».

« Mission offensive »