Politique

Union africaine : Déby Itno, Kagame, Tebboune… Qui sera au sommet de Niamey ?

Les préparatifs se poursuivent au Niger, où l’UA tiendra, du 20 au 25 novembre, un sommet sur l’industrialisation en Afrique. Le président Mohamed Bazoum attend une vingtaine de ses homologues.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 17 novembre 2022 à 13:21

Lors du sommet de l’UA, le 27 mai 2022 à Malabo. © AFP

Le rendez-vous, qui aura lieu au Centre de conférences Mahatma Gandhi de Niamey, a prévu d’aborder les thèmes de la diversification économique, des partenariats public-privé, du développement des secteurs touristiques ou miniers et, surtout, du libre-échange continental.

À Lire [Enquête] Sécurité, mandats, finances, gouvernance… Union africaine : 20 ans pour rien ?

La zone de libre-échange continentale (Zlecaf) sera en effet au centre des attentions et une déclaration politique des chefs d’État de l’UA est attendue à la fin du sommet afin de réaffirmer les ambitions de l’organisation panafricaine. Sur le continent, seule l’Érythrée n’a pas signé l’accord, tandis que dix autres pays doivent encore le ratifier (Bénin, Botswana, Comores, Liberia, Libye, Madagascar, Mozambique, Somalie, Soudan du Sud et Soudan).

23 chefs d’État attendus