Économie

VALR, Bamboo, Jumo… Quand le patron de Flutterwave se pose en parrain de la fintech africaine

Mi-novembre au Cap, le dirigeant surnommé « GB » par ses collaborateurs s’est livré à une étonnante promotion de la fintech continentale lors de l’événement de référence sur le continent.

Réservé aux abonnés
Par - envoyé spécial au Cap
Mis à jour le 17 novembre 2022 à 15:26

Olugbenga Agboola, directeur général de Flutterwave. © Onedot Photo

Seul sur scène, dans un espace sombre et restreint tenu à l’écart de la cohue des participants. Il a fallu étudier en détail le programme des conférences du 9 novembre à AfricaCom pour remarquer que l’un des patrons les plus en vue de la tech africaine était dans les murs et donnait de surcroît une conférence de vingt minutes.

Devant un parterre de quelques dizaines de personnes, Olugbenga Agboola, cofondateur et patron de la licorne nigériane Flutterwave, a esquissé le futur du secteur en Afrique tout en mettant en valeur des réussites locales, dont certaines font partie de ses clients.

À Lire La fintech Flutterwave, valorisée trois milliards de dollars, s’installe au premier rang de la tech africaine

Secteurs de niches

« Lorsque les banques ont commencé à se constituer en réseau en Afrique, cela a permis à la technologie de devenir le principal moteur du changement dans la façon dont nous accédons aux services », explique GB, tout en se remémorant qu’à la création de Flutterwave, aux alentours de