Trente personnalités qui font l’Afrique de demain. © MONTAGE JA

Cet article est issu du dossier

Les 30 qui font l’Afrique de demain

Voir tout le sommaire
Société

Ces Africains qui bousculent le prêt-à-penser

Fini les béni-oui-oui, qui acceptent l’ordre dominant. Une génération de jeunes Africains refuse de passer sa vie entre Netflix et TikTok, et fait entendre une voix politiquement incorrecte.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 30 décembre 2022 à 14:49
Yann Gwet

Par Yann Gwet

Analyste politique.

Aaron Swartz, à San Francisco le 4 février 2008.

LES 30 QUI FONT L’AFRIQUE DE DEMAIN (10/12) – Le standard RSS. Les licences « Creative Commons ». La fameuse plateforme Reddit. Toutes ces créations, et d’autres encore, portent la marque d’Aaron Swartz. Cette figure de l’internet libre, qui s’est donné la mort à l’âge de 26 ans, en 2013, encourait une peine de trente-cinq ans de prison et une amende de 1 million de dollars au moment de sa mort. Son crime ? Avoir mis en circulation plus de 4 millions d’articles universitaires illégalement téléchargés sur le site (payant) de la bibliothèque numérique JSTOR.

À Lire Les 30 qui font l’Afrique de demain, par Marwane Ben Yahmed