Économie

Après les télécoms, le malgache Axian accélère dans l’énergie 

Acteur incontournable de la distribution pétrolière et de la production d’électricité à Madagascar, le groupe des frères Amin et Hassanein Hiridjee se réorganise pour mieux exporter son savoir-faire dans d’autres régions du continent, en commençant par le Sénégal.  

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 16 novembre 2022 à 19:16

La capacité de la centrale photovoltaïque d’Ambatolampy, à Madagascar, a été doublée en mai, pour passer de 20 à 40 MW. © GreenYellow

Quasi inconnu des milieux d’affaires panafricains il y a dix ans, Hassanein Hiridjee, patron du conglomérat malgache Axian, fait maintenant partie du club. Depuis l’acquisition, cette année, des filiales de Millicom en Tanzanie et à Zanzibar, il revendique la sixième place dans la hiérarchie des opérateurs télécoms du continent. En même temps qu’il finalisait le rachat tanzanien, il envisageait aussi d’entrer sur les marchés mauritanien, djiboutien et nigérien. Avec ses équipes et son conseiller, Stéphane Bénichou, il étudie tous les dossiers de vente d’opérateurs ou de licences du nord au sud du continent, y compris les plus gros deals, comme celui de l’Éthiopie. Son crédo : grossir suffisamment pour réaliser des économies d’échelle, à l’image de ce qu’arrivent à faire les géants comme MTN ou Orange.

À Lire Axian, Telecel, MTN, Airtel… Derrière les leaders, les « petits » opérateurs bousculent la hiérarchie

Cette course à la taille critique, l’homme d’affaires a décidé de la mener aussi dans