Politique

Maroc-France : vers un réchauffement des relations ?

Après une longue période de froid entre Rabat et Paris, plusieurs indices dessinent un timide début de détente. Pourtant, les principaux points de discorde entre les deux capitales ne sont toujours pas résolus.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 15 novembre 2022 à 16:48

Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères du Maroc, arrive à la conférence internationale sur la Libye à la Maison de la Chimie à Paris, le 12 novembre 2021. © Ludovic MARIN/AFP

Les spéculations vont bon train sur un potentiel réchauffement des relations entre Paris et Rabat, plongées depuis plusieurs mois dans une crise qui ne dit pas son nom. Les espoirs de voir ces deux pays historiquement et traditionnellement amis se rapprocher sont tels que, des deux côtés de la Méditerranée, on guette le moindre signe d’une amélioration.

C’est ainsi que la venue du ministre des Affaires étrangères (MAE) marocain Nasser Bourita au Forum de Paris sur la Paix, dont la 5e édition s’est tenue les 11 et 12 novembre au Palais Brongniart, en plein cœur de la capitale française, a été interprétée comme « un signe de détente » par plusieurs connaisseurs de la scène diplomatique.

À Lire Maroc-France : la fin d’une relation privilégiée

« C’est la première fois depuis la création de ce forum en 2018 que le MAE marocain fait le déplacement, en personne. C’est un acte symbolique, une manière de montrer à la France que le royaume est ouvert à une refonte des relations », note l’un d’eux.