Économie

Sénégal : Wave et Sonatel mettent fin à leur conflit

La start-up américaine reprochait à l’opérateur d’empêcher l’achat de crédit Orange via sa plateforme. Elle avait saisi le régulateur des télécoms sénégalais.

Par
Mis à jour le 14 novembre 2022 à 08:34

Orange Money au Sénégal © SEYLLOU / AFP.

L’autorité de régulation des télécoms au Sénégal a annoncé le 13 novembre un accord dans le litige opposant Sonatel (Orange) et la start-up américaine Wave dans le secteur des transferts d’argent et du mobile money.  Cette dernière avait annoncé au mois de juin 2021 avoir saisi l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) parce que Sonatel bloquait selon elle l’achat de crédit téléphonique Orange, maison mère de l’opérateur sénégalais, via la plateforme de Wave.

La jeune pousse, qui a annoncé en juin dernier son recentrage sur le Sénégal et la Côte d’Ivoire, pourra, comme elle en revendiquait le droit, distribuer du crédit téléphonique Orange aux mêmes conditions que son concurrent Orange Finances Mobiles, filiale de la Sonatel, a expliqué sous le couvert de l’anonymat un responsable de l’ARTP.

À Lire Orange face à Wave : entre Alioune Ndiaye et Coura Carine Sène, duel en place publique

Sonatel disait en 2021 avoir fait à Wave une offre technique et tarifaire équivalente à celles proposées aux autres prestataires pour distribuer du crédit téléphonique Orange. Mais Wave réclamait de Sonatel une « rémunération supérieure à ce que nous lui avons proposé pour couvrir les gratuités qu’il offre », assurait Sonatel.

Accès aux API

L’ARTP a indiqué dans un communiqué que la médiation qu’elle avait entreprise avait trouvé un « dénouement heureux ». L’ARTP évoque la signature d’un contrat entre les deux parties sur la vente de crédit téléphonique Orange, et la possibilité donnée à Wave de se connecter aux interfaces de programmation d’application (API) de Sonatel, permettant aux applications de communiquer entre elles.

À Lire Mobile money : les revenus de Sonatel en recul face à la concurrence de Wave

Elle rappelle qu’elle avait demandé à Sonatel « d’appliquer, sans réserve, les principes d’égalité de traitement et d’accès, de transparence et de non-discrimination » et d’accorder à Wave les mêmes conditions qu’à Orange Finances Mobiles. Ni Wave ni Sonatel n’ont pu être jointes dimanche.

(avec AFP)