Économie

Sénégal : le coût de la vie à l’agenda de Macky Sall

Loyers, alimentation : le coût de la vie atteint des sommets, notamment dans la capitale où vit près d’un Sénégalais sur quatre. Le chef de l’État s’empare du dossier qu’il considère comme une « priorité ».

Réservé aux abonnés
Par - à Dakar
Mis à jour le 2 décembre 2022 à 13:11

Macky Sall a présidé un conseil national de la consommation à Dakar, le 6 novembre 2022. © Présidence du Sénégal

Lorsque le chef de l’État s’adresse aux Sénégalais, ce 16 septembre 2022, jamais sa coalition n’a été en si mauvaise posture. Les élections législatives de mi-mandat ont marqué l’avancée sans précédent de l’opposition, qui a été à deux doigts de remporter la majorité à l’Assemblée en juillet. Macky Sall s’apprête à annoncer la composition de son gouvernement remanié, et la nomination d’Amadou Ba au poste de Premier ministre qui avait été supprimé à sa réélection en 2019. Certains s’imaginent alors qu’il va s’exprimer sur sa candidature potentielle à la présidentielle de février 2024, comme il avait promis de le faire au lendemain des législatives. Il n’en sera rien.

À Lire Législatives au Sénégal : un tournant historique ?

Macky Sall adopte en revanche une posture d’unité, insiste sur le « vivre-ensemble » et la stabilité dont jouit le pays. Il s’attardera surtout sur la flambée des prix du pétrole et des denrées de première nécessité, alors que l’inflation galopante frappe le Sénégal (entre 12 et 14 %) comme le reste du continent. « Les mesures d’allègement du coût de la vie et de soutien à l’emploi et à l’entreprenariat des jeunes, la lutte contre les inondations, la cherté du loyer resteront pour moi la priorité des priorités », déclare le président qui promet de nouvelles mesures. « Mon souci, c’est de tout faire pour rendre le quotidien plus supportable pour tous », ajoute Macky Sall.