Économie

Nigeria : Afreximbank finance le « Beverly Hills de Lagos »

La Banque africaine d’import-export soutient Silverbird Group dans le développement d’un domaine des arts créatifs au Nigeria avec un investissement de 145 millions de dollars (141 millions d’euros).

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 12 novembre 2022 à 15:59

Des ouvriers sur les chantiers d’Eko Atlantic City, à Lagos, en novembre 2016. © PIUS UTOMI EKPEI / AFP

Le projet ? La plus grande école de cinéma d’Afrique de l’Ouest et des studios logés au sein d’Eko Atlantic City, également connu sous le nom de « Lagos Beverly Hills ». Tout en lorgnant d’autres projets dans l’industrie créative, la Banque africaine d’import-export (Afreximbank) a octroyé une facilité de crédit de 145 millions de dollars (141 millions d’euros) en faveur de Silverbird Group pour développer son projet de domaine des arts créatifs africain à Lagos, qui doit commencer à voir le jour d’ici deux ans.

À lire sur The Africa Report Nigeria: Afreximbank’s Oramah signs $145m deal with Silverbird for ‘Lagos Beverly Hills’

Cet investissement servira de catalyseur pour récolter les 20 milliards de dollars potentiels que l’économie artistique africaine devrait générer, selon la Banque africaine de développement (BAD).

Créer des infrastructures

Le président d’Afreximbank, Benedict