Politique

Burkina Faso : une nouvelle Assemblée acquise à Ibrahim Traoré

Ce 11 novembre, 71 personnalités « qualifiées et compétentes » se réuniront pour la première session de l’Assemblée législative de transition, qui doit nommer son président.

Réservé aux abonnés
Par - à Ouagadougou
Mis à jour le 11 novembre 2022 à 10:05

Parmi les 71 personnalités « qualifiées et compétentes » que compte l’assemblée, seulement dix femmes? © DR.

La secrétaire générale de l’Assemblée législative de transition, chargée de l’expédition des affaires courantes, Valérie Semporé/Soubeiga, a voulu anticiper. Pressée par les délais et sur instruction de l’exécutif, elle n’a pas attendu la fin des travaux de la commission de réception des dossiers des listes des membres de la nouvelle Assemblée législative de transition (ALT) pour convoquer une session de l’organe législatif.

La liste a finalement été rendue publique quelques heures plus tard par la Radiodiffusion télévision du Burkina. Conformément à la Charte de transition adoptée le 14 octobre lors des assises nationales, la chambre sera composée de 71 personnalités « qualifiées et compétentes », dont onze femmes seulement.

À Lire Burkina Faso : la mission (presque) impossible du capitaine Traoré

Toutes répondent à des critères bien définis : être de nationalité burkinabè, être majeur, jouir de ses droits civiques et politiques, ne pas se trouver dans un cas d’incapacité prévu par la loi, n’avoir jamais fait l’objet d’une condamnation pénale pour crime ou délit touchant à l’honneur et à la probité, être intègre, impartial et de bonne foi.

La majorité pour le président « IB »