Économie

Pétrole : l’Angola compte bien rester le leader africain

Entre mobilisation des majors et découverte de nouvelles mannes, Luanda est en pole position pour booster sa capacité globale de production d’or noir.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 11 novembre 2022 à 15:19

La raffinerie de Sonangol, à Luanda, en juin 2022. © AFP.

Premier producteur de pétrole brut en Afrique devant le Nigeria, à hauteur de 1,2 million de barils par jour, l’Angola a annoncé, via l’Agence nationale du pétrole et du gaz (ANPG), la découverte de nouvelles ressources pétrolières dans le bloc 15 (offshore), exploré par ExxonMobil.

À Lire Pétrole : le Nigeria perd son statut de premier producteur africain

Dans un communiqué rendu public le 7 novembre, l’ANPG a fait savoir que la major américaine a touché au but en identifiant un nouveau réservoir d’hydrocarbures au large des côtes angolaises. Situé en eaux profondes, à environ 365 km au nord-ouest de la capitale Luanda (au nord du pays), le puits d’exploration Bavuca South-1 a fait l’objet d’un forage de 1 100 mètres de profondeur.