Politique

Sénégal : Macky Sall a beau entretenir le flou, la société civile est déjà vent debout

Alors que le chef de l’État sénégalais n’a rien dit de ses intentions pour la présidentielle de 2024, plusieurs organisations citoyennes se mobilisent déjà pour le dissuader de briguer un troisième mandat.

Réservé aux abonnés
Par - Envoyé spécial à Dakar
Mis à jour le 11 novembre 2022 à 15:52

Un mur portant un slogan de Y’en a Marre contre un éventuel 3e mandat de Macky Sall (« N’essaie même pas »). © DR

« Toutes mes excuses pour tout à l’heure. Je n’avais pas trop le choix. » C’est par ces mots qu’Abdou Khafor Kandji, arrêté quelques heures plus tôt par la police, nous a informés de sa libération. C’était le 25 octobre. Nous avions rencontré le chargé des opérations du mouvement « Y’en a marre » le jour même, au siège de l’organisation dans le quartier Mermoz, à Dakar, mais l’activiste s’était subitement interrompu en apercevant deux policiers en civil en train d’arracher une banderole. Accrochée sur l’une des passerelles enjambant la VDN, elle figurait un panneau sens interdit barré d’un slogan en wolof : « Bu ko sax jéem » (« N’essaie même pas »).

À Lire Sénégal : un journaliste arrêté pour une information contraire « à la sécurité nationale »

Le sang d’Abdou Khafor Kandji ne fait qu’un tour. Accompagné de son collègue Pape Laty Ndoye, il se rend au commissariat du Point E pour protester contre le retrait de la banderole. Ils y seront retenus près de six heures. « Ils nous ont dit qu’ils allaient nous garder pour nécessité d’enquête, sans nous dire au préalable de quelle enquête il s’agissait, raconte l’activiste. Notre avocat est venu, et ils nous ont libérés. »  

Mise en garde