Société

Sénégal : un Mondial de football marabouté?

Les supporters des « Lions » retiennent leur souffle à la veille du Mondial au Qatar. Sadio Mané et Abdou Diallo seront-ils sur la pelouse ? Et leur nouveau maillot, décrié, portera-t-il malheur ?

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 12 novembre 2022 à 17:33

Les supporters des « Lions » du Sénégal attendent le retour de leur équipe à Dakar, le 7 février 2022, après qu’elle a remporté la Coupe d’Afrique des nations. © Sylvain Cherkaoui

Alors que vivats, hourras et autres vuvuzelas s’apprêtent à retentir d’un bout à l’autre du globe, à l’approche du coup d’envoi inaugural du Mondial 2022, le 20 novembre, l’enthousiasme sénégalais est en berne. Une situation atypique dans un pays qui dispute, à cette occasion, la troisième phase finale de son histoire, quelques mois après avoir été sacré, pour la première fois, champion d’Afrique.

À Lire Le Sénégal remporte la CAN face à l’Égypte aux tirs au but

Pourquoi, vous interrogerez-vous, cette morosité soudaine est-elle venue doucher l’excitation qui aurait dû, en toute logique, électriser les supporters du « pays de la Teranga” ?

Les « Lions » auraient-ils été affectés, lors des matches de poule, à un quelconque « groupe de la mort » réunissant les principaux poids lourds de la compétition, amoindrissant ainsi leurs chances d’espérer atteindre les huitièmes de finale ?

Peaux de banane

Nope. Les Lions sénégalais n’ont peur de personne. Encore faudrait-il qu’on ne jette pas des peaux de banane sous leurs pas.

Bien sûr, le sort incertain de Sadio Mané, son virevoltant meneur de jeu, a provoqué au Sénégal un vent de stupeur mâtiné d’inquiétude, dans l’attente d’un verdict médical définitif. Sa blessure, cette semaine, lors du championnat d’Allemagne, relève-t-elle d’un sabotage, voire d’un maraboutage ?

À Lire Pogba contre Pogba : marabout, extorsion et guerre fratricide

L’expertise médicale du club bavarois a finalement écarté le scénario d’une tragédie nationale. Sadio Mané sera du voyage malgré une blessure au genou droit. Mais le virtuose de l’attaque sénégalaise aura-t-il récupéré ?

Mysticisme