Politique

Côte d’Ivoire : faux général et vrais soupçons d’escroquerie

Interpellé fin octobre, un homme est accusé d’avoir usurpé le titre de général d’armée, portant galons étoilés et tenues militaires, et d’avoir soutiré de l’argent à plusieurs dizaines de jeunes sous couvert d’une association. Le prévenu nie, expliquant avoir agi dans le seul cadre de sa structure humanitaire.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 14 novembre 2022 à 16:31

Dans la salle des pas perdus du Palais de justice d’Abidjan, en octobre 2014. © SIA KAMBOU / AFP

Béret bleu ciel sur la tête, nombreuses décorations sur la chemise assortie et galons étoilés, Joseph Mathias L. se présente dans la vidéo filmée en janvier dernier par le média Le débat ivoirien comme « général de division ». Il indique par ailleurs être le directeur exécutif de l’association World Chaplains Association Human Rights (WCAHR-UN) pour l’Afrique et Haïti.

L’organisation doit bientôt ouvrir un siège à Genève et développer de nouvelles activités au Togo et au Tchad, explique cet homme corpulent, lunettes sur le nez. Il termine en indiquant œuvrer pour l’ouverture d’un couloir humanitaire entre Abidjan et Bamako.

À Lire Côte d’Ivoire : au tribunal militaire, la petite corruption à la barre

Des formations de « juge de paix »