Économie

Arise : VIP, conseillers, nouveaux alliés… La galaxie de Gagan Gupta

Pas à pas, le directeur général d’Arise, dont les zones industrielles centrées sur la transformation locale ont le vent en poupe, a su bâtir un réseau multiforme.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 4 décembre 2022 à 16:15

Le réseau de Gagan Gupta, patron d’Arise. © Montage JA

Discret, travailleur et vif. Ce sont les trois adjectifs qui reviennent pour qualifier Gagan Gupta. Parachuté au Gabon à l’âge de 33 ans pour piloter la filiale locale du géant singapourien Olam, l’expert-comptable originaire du Rajasthan, en Inde, ne tarde pas à se distinguer. En quelques années, il fait d’Olam Gabon un acteur économique de premier plan dans le pays à travers des investissements dans les infrastructures et, surtout, la création d’une zone industrielle spécialisée (ZES) dans le bois, dont la réussite est largement saluée. Un coup d’essai en forme de coup de maître qui donne des ailes à Gupta.

À Lire Gagan Gupta (Arise) : « Le moment est venu d’accélérer l’industrialisation de l’Afrique »

Désormais à la tête d’Arise, décliné en trois branches, plateformes (IIP), infrastructures (IS), port et logistique (P&L), il ne cesse de séduire, faisant d’Arise IIP le fer de lance de sa stratégie. Aux trois zones industrielles opérationnelles – Gabon, Bénin, Togo –, six autres en cours de développement – Côte d’Ivoire, RDC, Congo, Tchad, Rwanda, Nigeria – viennent s’ajouter. Et, malgré les interrogations sur leur business model, elles contribuent au rayonnement panafricain d’Arise et à la consolidation du réseau de son fondateur.