Économie

Djibouti Télécom ouvre le bal de la privatisation des champions nationaux

Encore en situation de monopole, l’opérateur historique s’apprête à ouvrir son capital. Un coup d’essai qui pourrait bientôt concerner d’autres champions du secteur public djiboutien.

Réservé aux abonnés
Par - Envoyé spécial à Djibouti
Mis à jour le 21 novembre 2022 à 14:34

Dans les locaux de Djibouti Télécom lors de l’installation de la 4G, en 2018. © Patrick Robert

Déjà annoncée plusieurs fois par le passé, l’ouverture du capital de Djibouti Télécom semble cette fois bien confirmée. « Le processus est en cours, pour une décision qui devrait intervenir avant la fin de l’année », assure Ilyas Moussa Dawaleh, le ministre de l’Économie et des Finances.

L’opération porte officiellement sur 40 % du capital, « mais nous ne sommes pas dogmatiques », reprend le grand argentier du pays, sous-entendant que l’État pourrait vendre davantage. « L’objectif est de trouver un partenaire stratégique prêt à apporter toute son expertise pour assurer la transformation digitale de Djibouti ».

À Lire Djibouti, hub logistique de la Corne et modèle pour toute l’Afrique