Économie

COP27 : BNI, Ecobank… embarqués dans le projet de « green bank » de la BAD

Selon la Banque africaine de développement (BAD), les banques vertes peuvent apporter une solution locale à l’obstacle du financement du climat en Afrique. Elle lancera un projet pilote en janvier qui, outre le Kenya, implique quatre banques : Ecobank Sénégal, la Banque nationale d’investissement (BNI) de Côte d’Ivoire, CDC Bénin et CIB Égypte.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 9 novembre 2022 à 09:17

Le président de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina, au Sommet sur l’adaptation en Afrique de Rotterdam, le 5 septembre 2022. © Jeroen Jumelet/AFP

La COP27 est présentée comme la conférence de et pour l’Afrique, tant pour l’endroit où elle se tient, que pour son ordre du jour qui met les « pertes et dommages » à l’honneur. Qui va payer la facture des projets d’adaptation et d’atténuation du changement climatique ? Attendre que l’Occident apporte les fonds nécessaires s’est révélé décevant et maintient le continent dans une position vulnérable.

« Nous avons les solutions », a confié Audrey Yamadjako, principale responsable du climat à la Banque africaine de développement (BAD), en marge de la conférence qui se tient à Charm el-Cheikh jusqu’au 18 novembre prochain.

>> À lire sur The Africa ReportExclusive : AfDB enrolls Kenya, 4 national banks in COP27 green banking fund

En amont de la conférence des Nations unies sur le changement climatique, les parties prenantes et les dirigeants africains s’étaient déjà réunis, début octobre à Kinshasa, pour obtenir des promesses plus concrètes de financement. Mais plutôt que d’attendre des investissements non-africains, la BAD passe à l’offensive et lance un système bancaire vert qui s’appuie sur des banques nationales africaines. Le projet pilote devrait démarrer en janvier.

Banques vertes

Les banques vertes sont des instruments de financement locaux qui concernent des projets durables, dans le but de solliciter des investissements privés. La BAD doit annoncer officiellement, d’ici à la fin de la COP27, le nom des participants à son Initiative des banques vertes africaines. Mais d’après les informations de The Africa Report/Jeune Afrique, le gouvernement kenyan s’est déjà engagé aux côtés de CDC Bénin, Ecobank Sénégal, la Banque nationale d’investissement (BNI) de Côte d’Ivoire et CIB Égypte.