Politique

Bénin : le groupe de travail de l’ONU réclame la libération de Reckya Madougou

Le groupe de travail sur la détention arbitraire des Nations unies a réclamé la remise en liberté de l’opposante et ex-ministre, condamnée en décembre dernier à vingt ans de prison pour « financement du terrorisme ».

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 7 novembre 2022 à 17:21

Portrait de Reckya Madougou.© Clement Tardif Portrait de Reckya Madougou. © Clement Tardif

Les termes de l’avis rendu le 2 novembre par le groupe de travail sur la détention arbitraire de l’ONU et dont JA pris connaissance sont sans ambiguïté : l’organisme onusien juge que « la privation de liberté de Reckya Madougou est arbitraire ». Il demande donc au gouvernement béninois de « libérer immédiatement » l’opposante béninoise qui s’était lancée dans la course à la présidentielle d’avril 2021 face à Patrice Talon avant de voir sa candidature rejetée par la Commission électorale nationale autonome, faute d’un nombre suffisant de parrainages.

Sans « base légale »