Politique

Cameroun : dans le Nord, Franck Biya marche sur les traces de son père

À l’occasion des célébrations du 40e anniversaire de l’accession de Paul Biya au pouvoir, son fils aîné a effectué une tournée remarquée, relançant au passage les spéculations sur ses ambitions.

Réservé aux abonnés
Par - à Yaoundé
Mis à jour le 7 novembre 2022 à 17:15

L’homme d’affaires camerounais Franck Biya au palais présidentiel de Yaoundé, le 26 juillet 2022. © LUDOVIC MARIN/AFP

Pas assuré, sourire en coin et écharpe du parti autour du cou… Se présentant sur la place des fêtes de Garoua ce dimanche 6 novembre, Franck Biya avait tout du politicien rompu à l’exercice, célébrant comme il se doit le 40e anniversaire de l’accession de son père au sommet de l’État. 

Accompagné d’une escouade de militaires de la Garde présidentielle, l’unité chargée de protéger Paul Biya et les membres de sa famille, ainsi que d’éléments du redouté Bataillon d’intervention rapide (BIR), l’entrepreneur de 50 ans a paru communier avec les militants du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), s’offrant au passage un moment d’échange avec les élites de ce bastion du parti au pouvoir, ainsi qu’un bain de foule. 

À Lire Cameroun : avec Paul Biya, c’est « Game of Thrones » à Etoudi

La sortie très remarquée de l’aîné du chef de l’État, à qui la machine à fantasmes savamment entretenue par ses soutiens prête – à tort ou à raison – des ambitions de succession, a été le fait majeur de cet évènement célébré avec faste à travers le pays. 

« Gesticulations » ou « adoubement » ?