Politique

Mali : un journaliste pris pour cible après un documentaire sur Wagner

Après avoir participé à une enquête de la chaîne de télévision française BFMTV sur la société militaire privée russe dont les mercenaires sont déployés dans le pays, Malick Konaté a reçu une avalanche de menaces.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 8 novembre 2022 à 16:59

Le journaliste Malick Konaté. © lefaso.net

L’affaire illustre, une fois de plus, ce qu’est devenue la liberté de la presse au Mali. Après l’expulsion d’un envoyé spécial de Jeune Afrique en février dernier, après la suspension de France 24 et Radio France international (RFI), puis celle de la chaîne d’information Joliba TV news pour deux mois après un éditorial critique envers les autorités de transition, voilà un confrère malien gravement menacé pour avoir participé à un documentaire sur Wagner au Mali.

Cette enquête « Ligne rouge : Wagner, les mercenaires de Poutine » a été diffusée sur la chaîne d’information française BFMTV, le 31 octobre. Elle revient notamment sur les activités de la société militaire privée russe au Mali, où ses mercenaires sont déployés depuis décembre 2021 à la demande de la junte au pouvoir.

Messages haineux