Société

Mali : Boubou Cissé, les vérités d’un exilé

Poursuivi par la justice malienne, l’ancien Premier ministre vit désormais hors de son pays, mais n’a pas renoncé à un avenir politique. Très critique vis-à-vis de la junte d’Assimi Goïta, il clame son innocence.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 7 novembre 2022 à 13:17

Le Premier ministre Boubou Cissé dans son bureau à Bamako, le 18 juin 2019. © Vincent Fournier pour JA

Les démêlés judiciaires n’auront pas tardé à pleuvoir. Dès le lendemain du coup d’État qui a renversé Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), dont il était le dernier Premier ministre, Boubou Cissé s’est réfugié « en lieu sûr », alors qu’il était poursuivi pour « complot contre le gouvernement ».

Si la procédure a finalement été annulée par la Cour d’appel de Bamako, les affaires se sont enchaînées, et l’ancien chef du gouvernement déchu n’est pas réapparu dans son pays. En exil au Niger, où vit sa famille, Boubou Cissé dénonce « une épée de Damoclès judiciaire que les autorités de la transition ont placé au-dessus de la tête des hommes politiques ».

L’affaire Paramount