Politique

Burkina Faso-Mali : ce qu’Ibrahim Traoré et Assimi Goïta ont acté

Pour son premier voyage officiel à l’étranger depuis sa nomination, le président de la transition burkinabè s’est rendu à Bamako. Il s’est entretenu avec son homologue malien, essentiellement au sujet de la coopération militaire.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 3 novembre 2022 à 15:34

Lors de la rencontre entre Ibrahim Traoré et Assimi Goïta à Bamako, le 2 novembre 2022. © Présidence du Faso

Arrivé le 2 novembre en début d’après-midi à Bamako à bord d’un avion affrété par l’homme d’affaires burkinabè Mahamadou Bonkoungou, le capitaine Ibrahim Traoré a été personnellement accueilli sur le tarmac de l’aéroport Modibo Keïta par son homologue, le colonel Assimi Goïta.

Les deux officiers putschistes se sont ensuite directement rendus au palais de Koulouba. Au cœur de leurs échanges : la coopération militaire et sécuritaire entre leurs deux pays, qui partagent 1 200 kilomètres de frontières. Les colonels-majors David Kabré, chef d’état-major général des armées burkinabè, et Kassoum Coulibaly, ministre de la Défense, étaient présents dans la délégation réduite du capitaine Traoré.

Patrouilles conjointes