Société

Au Sénégal, Ousmane Sonko appelle au calme avant son audition pour viol

L’opposant à Macky Sall doit être entendu ce 3 novembre par le juge en charge de l’affaire qui l’oppose à Adji Sarr, son accusatrice. La veille, il s’est montré serein face à une audition qu’il juge « banale ».

Réservé aux abonnés
Par - à Dakar
Mis à jour le 3 novembre 2022 à 10:02

L’opposant sénégalais Ousmane Sonko, accusé de viol, lors d’une conférence de presse, le 8 mars 2021, après avoir été libéré. © Seyllou / AFP

Après des mois de sur place, l’affaire Sonko vient d’être subitement relancée au Sénégal. L’opposant sera entendu par le juge d’instruction Oumar Maham Diallo, jeudi 3 novembre à midi. Ce sera sa première audition sur le fond, près de deux ans après que Adji Sarr, qui l’accuse de viol et de menaces de mort, a porté plainte contre lui, le 2 février 2021.

La première convocation de l’opposant avait tourné court, au mois de mars 2021 : arrêté alors qu’il se rendait au tribunal, Ousmane Sonko avait été accusé de « troubles à l’ordre public » et placé en garde à vue. Son incarcération avait entraîné plusieurs jours de violences et fait au moins 14 victimes.

« Ce n’est pas un procès »