Politique

Maroc –­ Nasser Bourita : « Le roi Mohammed VI décidera si les conditions de sa participation au sommet d’Alger sont réunies »

Contrairement aux rumeurs faisant état d’un retour anticipé de Nasser Bourita à Rabat, le chef de la diplomatie marocaine est toujours à Alger. La venue du roi Mohammed VI n’a pour l’heure toujours pas été confirmée officiellement.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 30 octobre 2022 à 19:36

Le roi du Maroc Mohammed VI, à Kenitra, le 21 juin 2019. © FADEL SENNA / AFP

Arrivée samedi 29 octobre à Alger pour assister à la réunion ministérielle du prochain sommet de la Ligue arabe, qui se déroulera les 1er et 2 novembre prochains, la délégation ministérielle marocaine a vécu une première journée mouvementée. Avant même l’ouverture officielle du sommet, les tensions entre le Maroc et l’Algérie occupent déjà le devant de la scène.

Alors que les rapports entre les deux voisins sont extrêmement tendus  – les relations diplomatiques entre les deux pays sont à l’arrêt depuis le mois d’août 2021 –, la venue  du chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita, était très attendue. Retour sur une journée au scénario riche en rebondissements.

À Lire Algérie : dans les coulisses des préparatifs du sommet de la Ligue arabe

Après avoir atterri à Alger, où l’accueil de la délégation marocaine a été minimaliste, celle-ci est conduite à l’hôtel Sheraton Club des Pins Resort d’Alger, où se tient la réunion préparatoire au sommet, censée durer deux jours.

Enregistrement

Rapidement après son arrivée à l’hôtel, l’entourage du ministre, qui a entamé ses premières audiences, repère le comportement curieux de l’agent de sécurité algérien qui leur est affecté. Après avoir insisté pour consulter son téléphone, les Marocains s’aperçoivent que celui-ci a la fonction d’enregistrement activée. Il lui est aussitôt retiré.