Économie

Le tunisien Mabrouk regarde jusqu’à Accra

Par
Mis à jour le 30 décembre 2013 à 09:04

Le groupe Mabrouk, leader de la banque, de la grande distribution et de l’agro-industrie en Tunisie, compte étendre ses projets d’expansion à l’Afrique subsaharienne, notamment au Ghana.

Les dirigeants du groupe, à l’image de Frédéric Pecastaings, directeur général du pôle agroalimentaire, le répètent avec insistance : la Tunisie reste la priorité du groupe Mabrouk. Et en ce qui concerne l’international ? « La Libye et l’Algérie représentent deux débouchés naturels pour nos entreprises » rappelait simplement Ismaïl Mabrouk, à Jeune Afrique en décembre 2012.

Groupe Mabrouk infoPourtant, tout porte à croire que Mabrouk, leader de la banque, de la grande distribution et de l’agro-industrie en Tunisie, compte aller bien au-delà de ses projets d’expansion en Afrique du Nord.

Afrique anglophone

En effet, alors qu’ils s’apprêtent à inaugurer leur deuxième supermarché Monoprix à Tripoli et lancent l’enseigne But dans la sous-région, Ismaïl et Mohamed Ali Mabrouk, comptent développer dans les prochains mois leurs activités de biscuiterie, chocolaterie, confiserie et fromagerie au sud du Sahara, entraînant avec eux deux poids lourds mondiaux, Mondelez International et Lactalis.

Les deux frères à la tête du groupe ont visité plusieurs pays subsahariens, et c’est en Afrique anglophone que leur aventure devrait commencer. Plus précisément, au Ghana.

Agro-industrie

Depuis la création de sa première biscuiterie dans les années 1950, le groupe Mabrouk s’est imposé comme l’un des principaux acteurs de l’agro-industrie au Maghreb. Ses entreprises, Sotubi (biscuits), Sotuchoc (chocolat) et Industries alimentaires de Tunisie (fromage), réalisent environ 240 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Lire aussi :

La Tunisie prend du retard en Afrique subsaharienne
Frédéric Pecastaings : « La Tunisie reste la priorité du groupe Mabrouk »
Monoprix s’installe en Libye