Agroalimentaire

Algérie : Benamor s’allie avec Mecatherm

Une unité de production de Mecatherm.

Une unité de production de Mecatherm. © Mecatherm

Le groupe Benamor s’est associé au français Mecatherm pour se développer dans la boulangerie industrielle. A la clé, 150 tonnes de pain produites par jour.

L’algérien Benamor nourrit d’ambitieux projets dans la boulangerie industrielle, un domaine longtemps tenu par des institutions publiques. Le groupe s’est allié au français Mecatherm (filiale de Wendel), numéro un mondial de la fabrication de fours de boulangerie industrielle. Cette entreprise, dirigée notamment par Olivier Sergent, vient discrètement de vendre pour 10 millions d’euros à Eriad Corso (l’usine de Benamor) trois lignes de production d’une capacité totale de 150 tonnes de pain par jour. 

Export

Benamor avait annoncé en mars dernier le rachat de 60% d’Eriad Corso, une entreprise publique à l’arrêt. Le groupe agroalimentaire algérien avait précisé vouloir investir 100 millions d’euros sur cinq ans pour réhabiliter et moderniser les installations.

L’alliance avec Mecatherm doit être révélée publiquement le 16 décembre au cours de la visite du Premier ministre français en Algérie.

Détenu majoritairement par Wendel, Mecatherm affiche environ 100 millions d’euros de chiffre d’affaires pour 300 collaborateurs et 500 lignes de production en fonctionnement dans le monde, y compris en Afrique (Côte d’Ivoire, Nigeria, RD Congo, Tunisie, Guinée). Basée à Strasbourg, la PME française réalise 80% de ses revenus à l’export. 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte