Économie

Burkina Faso : les chantiers prioritaires du nouveau ministre de l’Économie

Finances publiques, dialogue avec les bailleurs internationaux, effort de guerre…Plusieurs dossiers brûlants attendent le nouveau ministre Aboubakar Nacanabo.

Réservé aux abonnés
Par - à Ouagadougou
Mis à jour le 28 octobre 2022 à 07:58

Aboubakar Nacanabo © @DR

Alors que le Burkina Faso est « en guerre contre une armée« , selon les mots du capitaine Ibrahim Traoré, c’est un inspecteur des Impôts, jeune mais expérimenté, que le Premier ministre burkinabè Kyelem Apollinaire de Tambèla a choisi pour diriger le ministère de l’Économie et des Finances.

À Lire Burkina Faso : qui est Ibrahim Traoré, le capitaine qui a fait tomber Damiba ?

Révélé le 25 octobre, en même temps que l’ensemble du nouveau gouvernement, le nom d’Aboubacar Nacanabo, 43 ans, rime avec une quinzaine d’années d’expérience dans l’administration fiscale burkinabè. Qui devraient lui être bien utiles pour aborder les prochaines échéances de son ministère.

Bailleurs internationaux

Commissaire du gouvernement burkinabè près de l’Ordre national des experts comptables et comptables agréés (ONECCA), il a présidé, de juin 2021 à septembre 2022, le comité technique du Forum sur l’administration fiscale africaine (ATAF), coordonnant les équipes d’experts africains de onze pays pour défendre « la solution à deux piliers ». C’est ce comité qui a proposé des cadres législatifs sur les prix de transfert, une taxe sur les services numériques, la déduction des intérêts et l’impôt domestique minimum qualifié.