Politique

Centrafrique : Faustin-Archange Touadéra officialise le remplacement de Danièle Darlan

Le chef de l’État a rendu public, ce 25 octobre, le décret confirmant la mise à la retraite de Danièle Darlan, la présidente de la Cour constitutionnelle centrafricaine. La dernière étape avant sa succession forcée, qui devrait aboutir le 28 octobre.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 26 octobre 2022 à 09:39

Danièle Darlan préside à la Cour constitutionnelle, à Bangui, le 18 janvier 2021. © Florent Vergnes / AFP

Sans surprise, le chef de l’État centrafricain n’a pas modifié ses plans : ce 25 octobre, Faustin-Archange Touadéra a fait publier un décret, signé la veille de sa main et de celle du Premier ministre, Félix Moloua, constatant la mise à la retraite de Danièle Darlan en tant que professeure des universités et, par voie de conséquence, de présidente de la Cour constitutionnelle.

À Lire Centrafrique : Danièle Darlan, l’inflexible qui a dit non à Faustin-Archange Touadéra

Le même jour, le gouvernement a ensuite instruit le doyen de la Faculté des sciences juridiques, Augustin Jérémie Doui-Wawaye, d’organiser une élection afin de remplacer Danièle Darlan comme représentante des enseignants du supérieur à la Cour constitutionnelle. Ce scrutin aura lieu le vendredi 28 octobre prochain.

« Passage en force » et « coup d’État »