Politique

Côte d’Ivoire : Charles Blé Goudé de retour le 26 novembre

L’ancien ministre de Laurent Gbagbo, accusé de crimes contre l’humanité, a été acquitté il y a un an et demi par la Cour pénale internationale. Après de longues négociations avec Alassane Ouattara, il a décidé de revenir à Abidjan le 26 novembre.

Par
Mis à jour le 24 octobre 2022 à 18:11

Charles Blé Goudé va bientôt rentrer en Côte d’Ivoire. © JERRY LAMPEN/POOL/AFP

Un an et demi après son acquittement définitif par la Cour pénale internationale (CPI), où il était jugé pour crimes contre l’humanité, Charles Blé Goudé sera de retour en Côte d’Ivoire le 26 novembre, selon une information de l’AFP confirmée par Jeune Afrique. Les autorités ivoiriennes avaient donné leur feu vert le 30 septembre dernier, quatre mois après avoir octroyé à l’ancien ministre de Laurent Gbagbo un passeport ordinaire via l’ambassadeur de Côte d’Ivoire aux Pays-Bas.

À Lire Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara donne son feu vert au retour de Blé Goudé

L’ancien syndicaliste étudiant, aujourd’hui âgé de 50 ans, avait alors assuré le président Alassane Ouattara de « toute sa gratitude et de sa reconnaissance pour son implication personnelle dans le processus de son retour en Côte d’Ivoire ».

« Adversaire politique »

« Dès qu’une date consensuelle sera trouvée avec les autorités, elle vous sera communiquée », avait-il par ailleurs indiqué pour rassurer ses partisans à Abidjan et les militants de son parti, le Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (Cojep). Surnommé « le général de la rue » pour sa capacité à mobiliser les foules, et notamment les jeunes, Charles Blé Goudé avait été arrêté en 2013 au Ghana puis transféré à La Haye l’année suivante pour être jugé devant la CPI.

À Lire Côte d’Ivoire : depuis La Haye, Charles Blé Goudé en opération réhabilitation

Fin 2019, la justice ivoirienne l’avait condamné à vingt ans de prison pour sa participation à la crise postélectorale de 2010-2011. La question de l’exécution de cette condamnation, qui était au cœur des négociations menées sous la houlette du chef de cabinet du président ivoirien, Claude Sahi Soumahoro, semble ainsi avoir été réglée. Laurent Gbagbo, acquitté par la CPI en même temps que son ancien ministre, avait pu de son côté retrouver la Côte d’Ivoire le 17 juin 2021, malgré sa condamnation à vingt ans de prison, en 2018, dans l’affaire du « casse de la BCEAO ». Alassane Ouattara lui a accordé la grâce présidentielle début août « dans le souci de renforcer la cohésion sociale ».

Entre l’ancien président et son ex-ministre, les relations se sont distendues ces dernières années, au point que certains cadres de Gbagbo affirment publiquement considérer Blé Goudé comme « un adversaire politique ». « Ils annoncent le divorce, je le refuse. Je suis dans une logique de rassemblement », avait répondu Charles Blé Goudé à Jeune Afrique.