Politique

Maroc : ce que va coûter la monarchie à l’État en 2023

Au Maroc, le budget consacré à la Maison royale, ainsi que le salaire du roi Mohammed VI sont publics. Ils font l’objet chaque année de rubriques spécifiques dans la loi de finances, laquelle vient tout juste d’être dévoilée pour 2023.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 26 octobre 2022 à 10:34

De g. à dr., les princes Moulay Hassan et Moulay Rachid, le roi Mohammed VI, et les princesses Lalla Meryem, Lalla Hasna et Lalla Asma, à Rabat, le 13 février 2019. © CARLOS ALVAREZ/ Getty Images/AFP

Le 20 octobre, la ministre marocaine de l’Économie et des Finances Nadia Fettah Alaoui Alaoui présentait au Parlement, à Rabat, le Projet de loi de finances (PLF) pour l’année 2023. Santé, éducation, protection sociale, fiscalité… Tous les sujets y sont abordés, y compris le budget consacré aux dépenses du roi Mohammed VI et de la cour royale. Une pratique qui n’est pas nouvelle, puisqu’elle a été mise en place en 1984, sous le règne du roi Hassan II.

Selon les éléments communiqués par le ministère des Finances, ces dépenses sont réparties entre une première rubrique intitulée « Sa Majesté le roi » et une seconde nommée « Cour royale ».

À Lire Maroc : Makhzen, mode d’emploi… Les confidences exclusives d’Abdelhak El Merini, porte-parole du Palais

Sur les 543,4 millions de dirhams (l’équivalent de 50 millions d’euros) alloués à « Sa Majesté le roi », 26,2 millions sont destinés au poste dit « personnel » (également appelé « les listes civiles du roi ») – qui correspond au salaire du monarque et des membres de sa proche famille, auxquels viennent s’ajouter les pensions destinées aux membres de la dynastie alaouite –, et 517 millions de dirhams consacrés au « matériel et dépenses diverses », qui couvrent aussi bien le parc automobile royal que les réceptions officielles organisées en l’honneur d’invités de marque (tels que monarques, princes, présidents…) ou encore les trophées et les grand prix portant le nom du souverain ou celui des membres de la famille royale.