Économie

Jean-Michel Severino (I&P) : « Soutenir les entrepreneurs africains est un objectif de développement, pas juste du business »

À l’occasion des vingt ans d’activité d’Investisseurs & Partenaires sur le continent, Jeune Afrique s’est entretenu avec Jean-Michel Severino, son futur ex-directeur général, et ses deux successeurs, Jérémy Hajdenberg et Sébastien Boyé.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 24 octobre 2022 à 16:39

Jean-Michel Severino

Pionnier et acteur central de l’investissement à impact social (impact investing) en Afrique, Investisseurs & Partenaires (I&P) est présent sur le continent depuis vingt ans à travers une dizaine de bureaux, de Dakar à Antananarivo. Deux décennies au cours desquelles le capital-investisseur a accompagné pas moins de 250 entrepreneurs grâce aux 400 millions d’euros levés auprès d’investisseurs variés (fondations, banque de développement, ONG…).

On retrouve ainsi I&P derrière le nom de l’entreprise familiale sénégalaise La laiterie du Berger – soutenue conjointement avec le géant de l’agrolimentaire Danone, via son fonds d’investissement social Danone Communities –, mais aussi du côté du réseau de microfinance Acep, créé en 2008 et présent aujourd’hui au Burkina Faso, au Niger, à Madagascar et au Cameroun.

Alors qu’I&P va entamer sa troisième décennie d’activité sur le continent, la suite de son histoire s’écrira sans Jean-Michel Severino, son emblématique dirigeant. Ce dernier, qui avait succédé en 2011 au fondateur de la société, Patrice Hoppenot, en tant que directeur général, cède en effet les rênes du fonds d’impact à Jérémy Hajdenberg et Sébastien Boyé.

À Lire Entrepreneuriat durable : I&P veut faire émerger 500 champions africains d’ici à 2030

L’énarque et ancien directeur de l’Agence française de développement (AFD) ne quitte toutefois pas le navire puisqu’il conserve son siège au sein du conseil de surveillance et la majorité des parts de la société. Le duo qui va lui succéder est issu d’I&P, et entend poursuivre son expansion à travers le continent. Rencontre.

Jeune Afrique : Votre société fête cette année ses vingt ans d’existence… Que doit-on retenir, en quelques mots, de l’aventure et du rôle d’I&P au fil de ces années